lundi 21 septembre 2020

Fin des proto VB et flotteur poire

 Voila la suite de la fabrication de mes prototypes VB, j'ai commencé à pêcher ce we avec l'un d'eux, il y a encore des choses à creuser mais ils sont extrêmement sensibles, voire trop. 

Petite pêche de plus de 15kg de brèmes , mais pas uniquement avec ce genre de flotteur 😎

Concernant la fabrication, j'ai terminé l'application du bouche pore et du vernis sur l'axe de tournage, juste avant le vernissage final j'ai collé une antenne fibre de 8cm et une quille de 25cm ce qui donne un flotteur de 35cm 

Il faut évidemment un plioir adapté, j'ai récemment rendu visite un célèbre magasin de pêche Belge , j'ai ramené quelques plioirs de 38 cm, qui sont parfaits pour ces flotteurs



Comme j'ai désormais possibilité d'usiner des diamètres de quille de 0.8mm je me lance dans un des mes modèles qui a pas mal de succès, les poires longues. j'usine un prototype fendu pour me mettre dans les pires conditions, je dois donc réaliser d'abord un guide pour réaliser la fente dans le bloc de mousse polyuréthane.

Puis phase d'usinage, l'objectif est de vérifier que tout se passe bien même avec des diamètres très fins







mercredi 16 septembre 2020

Flotteurs VB 1ere partie

 Pour nous , la belle saison de pêche va bientôt commencer, le port de Mâcon avec ses grosses pêches de gardons et ses compétitions hivernales.

J'ai des modèles de flotteurs bien spécifiques pour ce spot, mais j'essaye toujours d’innover un peu chaque année. J'aime bien les flotteurs à longue antenne , les double antennes qui marchent bien dans les eaux calmes mais il y a un autre modèle que je voudrais essayer de reproduire , les fameux flotteurs VB. Extrêmement longs, plus de 30 cm, avec une antenne fibre très longue et un corps complètement immergé, ils sont très stables et apparemment très efficaces sur ce genre de pêche. 

Puisque je maitrise de mieux en mieux la CNC, je me lance sur une reproduction de ce modèle, objectif 2g antenne et quille 0.8mm.Le flotteur étant très long donc relativement fragile, je pars sur un corps boule fendu pour un changement de fond plus facile.

ma CNC n’étant pas adaptée pour le moment à des diamètre de quille de 0.8, il faut que je fabrique les entraineurs, cette fois ci partiellement en laiton.

Je coupe des blocs de mousse polyuréthane que je fends avant usinage

Puis tournage avec un modèle dessiné auparavant, très simple 


Les nouveaux entraineurs pour diamètre 0.8mm en laiton et bois

 

Voila les trois prototypes , bruts juste après usinage


comme l'antenne et la quille vont être très longues, je ne vais pas les coller tout de suite, je vais donc finir le corps du flotteur sur l'axe d'usinage.



 Suite et fin au prochain numéro








lundi 31 août 2020

CNC et flotteurs fendus

Encore des nouvelles améliorations de ma CNC : 

je n'était pas pas complètement satisfait de mon porte outil maison qui était un peu trop large et ne me permettait pas un angle de coupe plus prononcé. Je l'ai donc refait, il n'est pas encore parfait puisque je voudrais pouvoir avoir un outil a 90° de l'axe de rotation, mais c'est mieux qu'avant.


Maintenant que je peux usiner des séries de flotteurs parfaitement identiques, je me lance dans les flotteurs à fente. Pas mal d'essais pour réaliser celle ci avant ou après l'usinage, visiblement c'est mieux et plus facile avant 😁.

Je me suis bricolé un outil pour pouvoir réaliser la fente avec des torons bruts, en utilisant l'axe d'usinage

Le toron, en position juste avant l'usinage de la fente

tes torons fendus avant tournage

 

et après











jeudi 27 août 2020

Nouveau porte-outil CNC

 Suite aux bizarreries détectées lors des derniers usinages, je m’aperçoit qu'il y a un bon jeu de 1mm dans la rallonge de mandrin Proxxon que j'utilise😠. En fonction des contraintes, j'ai donc également une imprécision d'1 mm aléatoire sur les formes de mon flotteur. Je me met donc au travail pour corriger cela. 

J'ai d'autres rallonges que je peux utiliser qui sont visiblement plus précises mais moins simple à monter sur la table deux axes, j'en profite également pour changer l'angle de coupe en positionnant l'outil à droite, de cette façon l'effort d'usinage sera toujours dirigé vers le mandrin entraineur et non l'inverse.

Voila le résultat, un peu à l'arrache car il faut des semaines pour avoir des pièces propres de nos amis chinois, donc j'ai fabriqué un support en bois et aluminium qui fera l'affaire pour les tests.


Sans trop rien changer à mon logiciel, l'usinage est bien meilleur, beaucoup plus précis avec ce nouvel outil.Il y a moins "d'encoches" que précédemment, la forme est quasiment parfaite.



C'est difficile à voir, mais j'ai également bien amélioré la phase de finition de l'usinage , j’utilisais au départ pour réaliser la forme des petits segments de droites qui collaient aux courbes du flotteur.

Je me suis aperçu qu'il existe des formes pré-programmée dans le pilote du logiciel qui me permettent de dessiner des arcs de cercle. Je ne rentre pas dans le détail mais mes courbes initiales sont réalisées à partir de courbes de Bézier et j'ai du programmer une adaptation pour remplacer ces sections par des arcs de cercles, lorsque c'est possible 😎, la finition est alors beaucoup plus fluide et le résultat s'en ressent.

Voila une petite vidéo des premiers usinages, j'ai également cassé mon pied de tournage 😒donc la vidéo saute un peu.



Voila encore une belle série de boules en 2.5 et 3g






jeudi 20 août 2020

Commande numérique 4

Je continue à améliorer ma CNC et mon processus d'usinage de flotteur.

J'ai réécrit toute la partie ébauche pour s'adapter à des matières plus dures comme le balsa

J'ai refait les deux entraineurs avec une âme en PVC pour moins de frottement avec le toron de mousse ou de balsa et une meilleure précision de l'axe du toron

 

 

En filmant un usinage de près , je m’aperçoit que l'outil et le porte-outil ne sont pas complètement solidaires, ce qui doit expliquer des imprécisions d'usinage que je constate quelquefois. Exemple ici a la base du flotteur, je devrais avoir une précision de 1/8 eme de mm, il faut que j'investigue...👀


La partie entrainement est parfaite, plus de chauffe au niveau du mandrin fixe et centrage parfait de l'axe d'usinage


Le modèle terminé est presque parfait

 

Le travail n'est pas fini, j'ai encore beaucoup de sujets à aborder, 

  • Concernant la finition je fais pour l'instant une suite de droites pour coller au mieux aux courbes de Bézier, visiblement il y a un mode pour que la CNC réalise des arcs de cercle, il faut que j’étudie ça. 
  • Je dois aussi changer de modèle pour des grammages plus petits, donc des axes plus petits, donc nouveaux entraineurs etc...
  • Je suis aussi en étude pour mes modèles fendus, avant j'usinais la fente avant le flotteur, je dois trouver une autre méthode pour réaliser l'encoche flotteur terminé

enfin bon , pas mal de chose encore pour m'occuper cet hiver et les suivants...


dimanche 9 août 2020

Commande numérique 3

 Puisque la canicule continue, je progresse dans mes développements de pilotage de ma commande numérique. J'ai changé le mandrin existant à pinces plastiques pour un modèle plus élaboré et plus précis, j'ai ré-usiné un nouvel entraineur et mon usinage devrait être plus précis qu'auparavant.

J'ai également réécrit la phase d'ébauche de l'usinage pour réduire la durée et pour toujours usiner dans le même sens qui pousse la pièce vers le mandrin.

Voila donc le résultat, le temps d'usinage est divisé par deux et la finition bien meilleure 👌


 

Le modèle initial que je veux reproduire était en balsa, j'essaye donc d'usiner le même flotteur avec cette matière différente. Le balsa est beaucoup plus dur que la mousse polyuréthane et je vais essuyer rapidement quelques revers, la phase d'ébauche doit être beaucoup plus progressive et je fait des pas d'une profondeur maximum de 1mm.

Malgré cela la trajectoire d’ébauche avec le balsa n'est pas adaptée et mon premier usinage se solde par une casse prématurée du toron de balsa  au niveau de l'antenne 😕

Je me lance donc dans une troisième trajectoire d'ébauche qui va éviter ce genre de problème.

Au fur et à mesure de mes tests, je me constitue une belle série de flotteurs boules de 3g







dimanche 2 août 2020

Commande numérique 2

Maintenant que j'ai mon jouet qui fonctionne, j'ai plein de tests et de paramétrages à essayer: précision, vitesse de déplacement, profondeur des passes d'usinage. Je note chacun des essais et je me fais une petite série de flotteurs boules en essayant également des finitions différentes, avec ou sans vernis, en changeant le nombre de couches pour voir l'impact sur la surface finale.

Je peaufine également le logiciel d'usinage qui commence à ressembler à quelque chose et permet d'enchainer les usinages.


il y eu quelques loupés et des différences de formes au cours des réglages, mais les derniers modèles sont réussis et fidèles au modèle de départ


Je peux donc maintenant réaliser des modèles identiques, je vais finir cette série pour vérifier la portance par rapport à celle souhaitée